Appel du 9 octobre: "Sortons de la crise Ensemble ! Et aujourd'hui..."

Quelque 400 personnes et 40 journalistes ont assisté cet après-midi (09/10/2013) à la conférence de presse de l'ancien président Didier Ratsiraka. Le contexte oblige, son message s'est focalisé sur la priorité du moment. Il a lancé un vibrant appel à tous les Malgaches de ne plus attendre et de décider ensemble de mettre fin à cette crise!

Lire la suite...

 
 

Concertation malgacho-malgache: Une rencontre inédite dans la sortie de crise !

La nécessité d'une concertation malgacho-malgache a toujours été prônée pour sortir Madagascar de cette crise. Le FFKM a réussi un tour de force,  aujourd'hui jeudi 18 avril, au centre de conférence internationale d'Ivato qui a accueilli plusieurs centaines d'hommes hommes et de femmes malgaches impliqués dans la vie de la Nation.

Lire la suite...

 

Didier Ratsiraka sur RFI:

"Je rentre parce que la conférence au sommet ouverte à tous, que nous appellions de nos voeux depuis deux ans, va enfin se concrétiser. J'en attends un consensus national après un dialogue en vérité, afin de trouver une solution durable à la crise actuelle."
----
Didier Ratsiraka sur RFI le 17 avril 2013

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

-

J'ai décidé de rentrer à Madagascar malgré l'annonce de mon décès"

J'ai décidé de rentrer à Madagascar, en chair et en os, bien vivant malgré l'annonce de mon décès dans un certain nombre de sites internet aujourd'hui (...) Je vais m'installer à Madagascar. Comme il y a un dialogue malgacho-malgache qui a été patronné et sponsorisé par le FFKM (Fédération des Eglises de Madagascar). Comme je suis à l'origine de ce sommet, sans vanité d'auteur, je crois qu'il serait de bon ton que je sois présent durant cette période.
----
Didier Ratsiraka sur RFI le 12 avril 2013

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

-

 

APPEL SOLENNEL DE DIDIER RATSIRAKA: " NUL N'A INTERET A CE QU'IL Y AIT AFFRONTEMENT"

Didier Ratsiraka a lancé, depuis Paris, un appel solennel à l’endroit de messieurs Ravalomanana et Rajoelina. Craignant que la Nation soit de nouveau prise en otage, l’ancien Président les supplie de faire taire leur ego, et de ne pas tirer sur la corde déjà raide. A la question du professeur Ange, si la mouvance doit accueillir Marc Ravalomanana, il a répondu : « bien évidemment ! »... Par contre, il lance un appel à Marc Ravalomanana et à sa mouvance : « s’il est possible, attendez la convocation du FFKM pour rentrer en toute quiétude ! »...
Une conférence au sommet, une véritable réconciliation et un dialogue entre malgaches et à Madagascar réunissant toutes les parties prenantes de la vie sociale et politique, c'est La voie vers la sortie de crise, le retour de la paix, la sécurité et le fihavanana...
----

Antson'i Ratsiraka Didier:

"Tsy mahasoa an'izan'iza ny fifandonana"

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Appel solenel de Didier Ratsiraka:

" Nul n’a intérêt à ce qu’il y ait affrontement "

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

-

 

AU SERVICE DE LA PATRIE

Pas de répit pour la réconciliation nationale ! Toutes les franges concernées par l’avenir de la partie sont venus voir le Ray aman-dreny, l’Homme d’Etat et le rassembleur. La suite 1410 de l’hôtel Carlton a été le témoin d’un « défilé » incessant d’hommes politiques aux grands corps de l’Etat en passant par la société civile, et autres associations… illustré par la signature d’une déclaration demandant une conférence au Sommet par quelque 500 entités et groupements, dont les trois mouvances et plusieurs signataires de la Feuille de route !!!

Lire la suite...

 

Lire la suite...

 

UN DES PERES FONDATEURS DE L’ESPRIT DE MAPUTO

• « L’urgence de Maputo : un devoir envers la population malgache ! » Ratsiraka Didier a maintes fois soutenu que les politiciens et les dirigeants avaient un devoir de protéger les acquis de la Nation contre les ravages d’une crise qui touche la vie de 20 millions de Malgaches. « Nous devons aller à Maputo pour sauver les différents financements et projets de développement »…

Lire la suite...

 
Plus d'articles...
Get the Flash Player to see this player.