Le travail pour la réconciliation et le développement de Madagascar continue !

Les principaux protagonistes aux différentes réunions qui se sont tenues au CCI depuis le 13 janvier dernier seraient certainement les premiers à reconnaître la fragilité du système qui s’est enfin mis en place : une recherche de solutions durables pour le développement, initiée et menée par des Malgaches et pour l’ensemble du peuple Malgache. Mais à voir leur ténacité, leur persévérance, leur volonté inébranlable… dans cet exercice inédit, on peut aussi avancer que nos anciens et actuels dirigeants, d’Etat ou d’église, sont bien les premiers à comprendre pourquoi ce travail en vue de la réconciliation est de toute importance, voire vitale pour la Nation.

Une autre bonne nouvelle : la Nation sera impliquée

Ce constat d’une volonté de faire avancer le travail de fond et les négociations est aussi assorti d’une bonne nouvelle. La Nation sera partie prenante de ce moment historique. C’est maintenant un acquis ! « Tsy ho tompontrano mihono ny vahoaka Malagasy » (traduction libre le peuple Malagasy pris à témoin ne sera pas mis à l'écart ...)

Lors de la réunion des  5 Chefs d’État, leurs conseillers et le SEFIP, le 22 janvier dernier au CCI Ivato, la date du mardi 27 janvier a été avancée pour la suite des pourparlers en vue de déterminer le mode de participation de toutes les forces vives de la Nation. D’ici là, le travail et les échanges ne manqueront pas. Ce qui est rassurant, c’est que contre vents et marrées, nos responsables sont au travail.  A moyen terme, la période de février à mars a été présentée comme propice au lancement national du grand chantier, mais, oh combien incontournable, de la Réconciliation nationale.

 
Get the Flash Player to see this player.